Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici.
OUI

Histoire brève de Muscle Beach: le berceau de la culture fitness américaine

Muscle Beach n'est pas qu'une simple plage près de la jetée de Santa Monica. Muscle Beach est le premier théâtre populaire en plein air de gymnastique, d’athlétisme, de fitness et, plus tard, de musculation pour tous.

L’esprit de la plage aménagée construite en 1934 à Santa Monica est à l'origine un mélange de convivialité, de bien-être et de divertissement. C'est le lieu de rencontre par définition de tous ceux qui aiment le sport amateur, une vie saine et les soins du corps. Avec sa position privilégiée passant dans une zone piétonnière très fréquentée, elle offrait pour la première fois une scène parfaite au spectacle du culturisme.

Les étapes de Muscle Beach

The pier of Santa Monica
Quelqu'un peut-il dire que la culture américaine du fitness américaine a vu le jour à Muscle Beach ? Bien entendu, le bien-être, tel que nous l'entendons aujourd’hui, a pris tout un autre sens.Positif et ouvert à tous, il continue d’influencer la culture de l'activité physique dans le monde entier.

Comment est née Muscle Beach ? Quelles sont les étapes fondamentales de son développement ? Qui sont les sportifs qui la fréquentaient ? Quel a été son impact sur la culture globale du fitness ?

Plongeons au cœur de Muscle Beach dans les articles suivants:

  1. La construction de Muscle Beach
  2. La Seconde guerre mondiale et l'âge d'or
  3. Les pionniers du fitness
  4. De Santa Monica jusqu'à Venice : le culte du corps
  5. Le retour à Santa Monica et la rénovation
Boy cycling on the waterfront of Venice Beach in California

1. Comment est née Muscle Beach?

Sans la Grande Dépression, il n'y aurait jamais eu de Muscle Beach. Au début des années 30, alors que le taux de chômage aux États-Unis avoisinait les 25%, le président Franklin D. Roosevelt promulgua le New Deal et fit appel aux chômeurs pour des travaux de construction destinés à la collectivité. Ces derniers comprenaient aussi des aires de sport en plein air comme celle choisie au sud de la jetée de Santa Monica pour Muscle Beach.


Playlist
Au tout début, ce n'était pas qu'une simple question de musculation mais plutôt le souhait de miser sur le fitness et le divertissement. Pendant les premières décennies, soit des années 30 à 50, les acrobates évoluant sur ce terrain de jeu situé sur la plage de Santa Monica étaient au centre de l'attention. Des hommes et des femmes jeunes et forts sautaient, construisaient des tours humaines spectaculaires et se jetaient les uns contre les autres. Muscle Beach, un court métrage du réalisateur Joseph Strick, témoigne de cette époque. Célébrée au cinéma comme dans la vie quotidienne, le réalisateur saisit l'essence de cette sous-culture émergente qui explosa définitivement à la fin des années 50.
Anneaux et barres parallèles. Bien sûr. Mais aussi des tables de ping-pong et des filets pour jouer au ballon ou au volant si l'on opte pour des jeux plus calmes. Avant de connaître sa période d'excès, Muscle Beach était principalement un lieu où les jeunes se rencontraient afin de pratiquer, entre autres, une version rudimentaire du beachvolley.
Muscle Beach is now frequented by young people who love outdoor exercise
D'autre part, la culture du muscle en hypertrophie était, à l'époque, une pratique que les médecins déconseillaient. On craignait que les personnes ne deviennent trop musclées et physiquement prisonnières de la taille de leurs muscles, comme l'a raconté, durant une interview, le pionnier du fitness et l'un des premiers influenceurs d'une vie saine, Jack LaLanne.

2. La transition: de la guerre jusqu'au succès des années 50

Un terrible tremblement de terre frappa la région en 1933 et détruit la plupart des clubs de sport, laissant de nombreux athlètes sans structure pour s’entraîner. Muscle Beach fut alors pendant longtemps l'unique salle de sport de la région. À partir de ce moment et pour des raisons de force majeure, la dimension ludo-sportive de la plage céda la place à celle de l'activité physique et de l'athlétisme.
Utilisée pour entraîner le personnel militaire en garnison à Los Angeles, Muscle Beach devint un haut lieu du fitness à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en offrant un entraînement plus intensif selon les normes de l'époque. C'est à ce moment-là qu'elle est devenue synonyme de divertissement pour les habitants de L.A. et des alentours.

En fait, durant ces années, aucune équipe sportive professionnelle ne se produisait sur le parquet des immeubles de la ville, c'est pourquoi Muscle Beach devint le lieu (gratuit) pour admirer les exploits des vrais champions sportifs.

A pic of Santa Monica taken from south of the area.
The Muscle Beach laissa la place au divertissement et à l’athlétisme, mais ce ne fut pas sans créer quelques problèmes d’ordre public en raison des grands rassemblements de bodybuilders et de passionnés, peu appréciés, qui détonnaient avec le décor de la ville côtière, calme et conservatrice de Californie.

3. Muscle Beach : la Mecque des premiers passionnés de fitness

Les pionniers du fitness américain ont tous commencé ici, en essayant de démontrer leurs capacités sportives avec des tests parfois à la limite physique. Jack LaLanne, par exemple, s'est fait connaître en nageant de l'île d'Alcatraz jusqu'à la plage les mains liées ou en effectuant 1 033 pompes en 23 minutes en direct à la télévision.
Tout comme elle avait commencé, la première période de l’histoire de Muscle Beach se conclut sans aucun alarmisme. Puis une nuit de 1959, la ville de Santa Monica décida de retirer l'équipement de la plage, laissant les bodybuilders et les gymnastes sans structure. La ville calme et conservatrice n'appréciait pas la présence de cette faune athlétique et musclée. Pour les citoyens de Santa Monica, avoir un symbole du fitness ne justifiait pas les frais d'entretien et de surveillance nécessaire au développement de Muscle Beach.

4. Culturisme à Muscle Beach


Playlist
Au même moment, le siège a déménagé sur une autre plage, près de Venice, où se trouvait également une salle de sport en plein air dotée d'appareils de musculation.

Fréquentée par les plus grands adeptes du culturisme, Muscle Beach à Venice devint la Mecque du bodybuilding, une icône (et un stéréotype) des films, des livres et des expositions. Depuis lors, cette plage et tout cette fibre musculaire ont déménagé de Santa Monica à Venice, la dimension ludique se transforma alors en un intérêt esthétique pour le corps : même si le lieu a changé, cela n'a jamais empêché les adeptes de s'y rendre.

Bien au contraire. Muscle Beach a pleinement vécu cette nouvelle ère hédoniste, celle du bodybuilding, à trois kilomètres du tout premier endroit. Et c'est à Muscle Beach Venice que des bodybuilders de renommée mondiale tels que Steve Reeves, Jack Dellinger, Dave Draper, Arnold Schwarzenegger ont trouvé au fil des ans l'endroit et le décor sur mesure pour leurs exercices.

Aucun raccourci n'est permis, tout est question de répétitions, répétitions et encore des répétitions.

5. Le retour à Santa Monica en 1989 et le fitness des enfants


Playlist
Lors de la rénovation de la jetée de Santa Monica en 1989, la ville a décidé de restaurer l'aire en la dotant de nouveaux équipements de fitness. Les structures comprenant des barres et des anneaux ont été reconstruites. Toutefois une plus grande attention a été apportée à l'espace forme des enfants, juste à côté des anciennes structures, pour le transformer en une zone réservée aux familles. Ceci afin d'éviter qu'une concentration excessive de bodybuilders ne puisse à nouveau peupler la région.

Mais comme dans tous les contes de fées, ce paradis du fitness a également connu une fin heureuse. En 1999, Santa Monica a restauré Muscle Beach et lui a redonné l'aspect qu'elle avait au début des années 30.

Pure: la ligne de performance qui sollicite la musculation en toute liberté

La technologie des appareils de fitness a évolué dans le temps pour répondre aux besoins en termes de sécurité et de qualité des mouvements auxquels aspirent les sportifs pour leurs entraînements. Les sportifs concentrant leur entraînement de musculation sur la performance savent que les produits les plus appropriés sont le fruit de recherches scientifiques et universitaires, notamment s’ils sont testés par des athlètes olympiques, en vue de garantir la meilleure expérience d’entraînement possible. Grâce à son design ergonomique conçu en vertu des principes de biomécanique avancée, Pure représente une solution de pointe dans le développement de programmes d’entraînement personnalisés pour la musculation, pour tout type d'athlète et de performances.
L'appareil Pure offre à vos athlètes la liberté, la flexibilité et le défi des charges dans un environnement sécurisé. Constituée de machines à charges libres, de supports, de plateformes d'haltérophilie, et d'une vaste gamme de bancs et de charges libres, Pure promet des performances de haut niveau, un design exceptionnel, et une gamme complète d'appareils pour votre espace d'entraînement. Au sein des produits Pure Line, les charges de travail sont réparties en fonction de la trajectoire du mouvement afin de produire un couple optimal pendant toute l'amplitude du mouvement.

/related post

Musique et entraînement : trois playlists pour chaque moment de votre séance

Rock, pop, dance : la musique transmet des émotions qui se transforment en énergie pour votre sé...